Étudier dans le cadre franco-allemand (1)

(Um diesen Blogeintrag auf Deutsch zu lesen, klicken Sie hier.)

Le Master de Recherche Histoire dans le Cursus Intégré Dijon-Mayence

Presqu‘un an après avoir fini mon master en histoire, j’ai décidé de partager mon expérience dans un programme d’étude franco-allemand, le cursus intégré entre l’Université de Bourgogne à Dijon et la Johannes Gutenberg-Universität à Mayence, et de présenter les enjeux qu’on rencontre lors des études dans ce cadre franco-allemand. Pour cela je vous présente aujourd’hui dans un premier billet de blog ce qu’est le cursus intégré et comment il est conçu à travers du master que j’ai choisi.

Qu’est-ce que le cursus intégré Dijon-Mayence ?

Le cursus intégré Dijon-Mayence est un programme d’études binationales, entre les universités de Dijon et de Mayence, à l’issue duquel les étudiants obtiennent deux diplômes, un diplôme allemand et un diplôme français. Le cursus intégré Dijon-Mayence est ouvert à tous les niveaux, de la licence au doctorat et ne se limite pas à une seule discipline. Ainsi, il est possible de faire les parcours suivants*

  • Französische Literaturwissenschaft und Kulturkontakte / Lettres modernes
  • Komparatistik / Lettres modernes
  • Germanistik / Etudes germaniques
  • American Studies / Etudes anglophones
  • Philosophie / Imaginaire et Rationalité
  • Geschichte / Histoire (trois possibilités) :
    • Alte Geschichte / Histoire Ancienne
    • Mittelalterliche Geschichte / Histoire Médiévale
    • Neuere und Neueste Geschichte / Histoire Moderne et Contemporaine
  • Kunstgeschichte / Histoire de l’art

*Ces parcours concernent uniquement le programme du master dans lequel on ne choisit qu’une seule discipline contrairement à la licence dans laquelle il faut en choisir deux. Bien qu’en France on ne choisisse généralement qu’une seule matière, en Allemagne il y a une discipline majeure (Kernfach) et une discipline mineure (Beifach), c’est-à-dire une discipline secondaire, dans les sciences humaines.

Dans le cadre de ce cursus intégré, les étudiants passent la moitié du temps de leurs études dans le pays partenaire. Pour le cas du master, les étudiants, français comme allemands, sont tous en première année à Mayence et en deuxième année à Dijon (cela est différent en licence, où les étudiants commencent dans leurs universités d’origine, c’est-à-dire les étudiants allemands à Mayence et les étudiants français à Dijon). Toutefois, il est possible de partir pour le troisième semestre du master soit à l’Université de Bologne en Italie, soit à l’Université de Sherbrooke au Canada et de venir pour le quatrième semestre à Dijon :

  • 1er Semestre :  Mayence
  • 2ème Semestre :  Mayence
  • 3ème Semestre :  Dijon ou Bologne (Italie) / Sherbrooke (Canada)
  • 4ème Semestre :  Dijon

À la fin des études dans ce programme, les étudiants obtiennent à la fois le diplôme allemand et le diplôme français. En ce qui me concerne, j’ai étudié dans le cursus intégré Dijon-Mayence en licence (de 2014 à 2017) et par la suite en master (de 2017 à 2019) ; je suis ainsi titulaire des diplômes suivants :

  • un Bachelor of Arts (B. A.) Französisch (Kernfach) und Geschichte (Beifach)
  • une Licence en Lettres Modernes
  • un Master of Arts (M. A.) Neuere und Neueste Geschichte
  • un Master de Recherche Histoire [Histoire moderne et contemporaine]
  • un Certificat de l’Université Franco-Allemande (UFA) / Zertifikat der Deutsch-Französischen Hochschule (DFH)
Comment le cursus est-il financé ?

Le programme est soutenu avec des bourses de l’Université Franco-Allemande et d’Erasmus+ que les étudiants reçoivent pour le séjour dans le pays partenaire. Je tiens à préciser que même si les étudiants français sont soutenus en première année à Mayence par l’Université Franco-Allemande, tout comme les étudiants allemands en deuxième, ils ne profitent de la bourse Erasmus+ qu’en deuxième année à Dijon. Cela est dû aux formalités et démarches de candidature pour une bourse Erasmus+ qui doivent généralement commencer bien avant le départ dans le pays étranger.

Attention : En tant qu’étudiant du cursus intégré, on n’a pas le statut d’étudiant Erasmus (malgré le fait qu’on bénéficie de la bourse). En effet, les deux programmes diffèrent sur de nombreux points, dont le double diplôme déjà mentionné. Ils comportent les particularités suivantes :

  • la durée de séjour est différente, dans le cursus intégré elle est plus longue : 3 semestres en licence et 2 en master
  • généralement les étudiants sont évalués comme des Français / Allemands (comme des natifs) ; pour cela il faut inscrire sur les copies d’évaluations ou d’examens écrits la mention « cursus intégré ». Les professeurs savent ainsi qu’on ne compose pas dans la langue d’origine. En licence, ce statut a également une influence sur la possibilité d’utiliser des dictionnaires pendant les examens. À Dijon, il était ainsi interdit d’utiliser un dictionnaire bilingue, mais un dictionnaire unilingue était autorisé. Toutefois, cela ne garantit pas une tolérance pour les fautes relatives à la langue. Certains professeurs ne tiennent pas compte de cette différence lors de la correction des examens. Elles sont surtout plus strictes du côté allemand que du côté français
  • les étudiants ont un plan d’études strict qui détermine pour chaque semestre le nombre de cours à suivre
  • toutes les notes sont nécessaires pour l’obtention des diplômes
  • suivant le programme d’étude du cursus intégré, les étudiants sont sûrs que les cours qu’ils suivent sont reconnus par l’université partenaire (la validation de ces notes est dans ce cas même plus facile que pour les étudiants Erasmus)
  • les notes sont converties selon un schéma propre au cursus intégré Dijon-Mayence que les étudiants reçoivent pendant la première année des études
Pourquoi faire un tel cursus ?

Des études dans ce cursus intégré se caractérisent par un emploi du temps bien plus chargé que si l’on faisait des études dans une seule université, mais ils enrichissent les expériences aussi bien professionnelles que personnelles. Le cursus intégré permet l’apprentissage d’une langue et d’une culture étrangère, élargit l’horizon personnel et offre de nombreuses opportunités pour une carrière aussi bien dans les pays francophones que germanophones.

À noter : Il n’est pas nécessaire de commencer le cursus intégré en licence pour pouvoir effectuer le master (ou le doctorat).

Le Master de Recherche dans le Cursus Intégré

Venons-en maintenant à la présentation du M. A. Geschichte / Master de Recherche Histoire dans lequel j’ai étudié en me spécialisant en histoire moderne et contemporaine.

À noter : J’attire votre attention sur le fait que je vous présente le master suivant mon plan d’études de 2017 à 2019 et que le plan d’études est susceptible d’évoluer. De même, je présente le programme de manière générale, avec le point de vue des deux pays et universités. Il se peut alors que j’explique des choses qui paraissent plutôt évidentes aux Allemands ou que d’autres paraissent plutôt évidentes aux Français.

Le plan d’études

Dans le cursus intégré les étudiants suivent un plan d’études propre au programme qui est fixé à deux ans et différent du plan d’étude d’un master “normal” à Mayence où à Dijon [Fig. 1].

Fig. 1 : Plan d’études Master de Recherche Histoire moderne et contemporaine (2017-2019)
La première année à Mayence
  • Module franco-allemand (deutsch-französisches Modul) :
    • Interkulturalität und Interdisziplinarität / Interculturalité et Interdisciplinarité (Cours circulaire / Ringvorlesung + Exercice / Übung) dans le cadre d’un Studium Generale, c’est-à-dire des cours magistraux et séminaires d’enseignement général qui s’adressent à des étudiants de toutes les disciplines ; pour le semestre d’hiver 2017/2018 c’était au sujet de « Familie, Freunde, Partner. Beziehungen im Kulturvergleich » (« Famille, amis, partenaires. Relations sous une comparaison culturelle »)
    • Cours de langue (« Propädeutikum ») pour ceux qui n’ont pas encore le Niveau C1 en français (DALF C1) / Tutorat (« Tutorium ») pour les Français et pour ceux qui ont déjà le niveau C1
  • Cours d’histoire : 3x un Cours Magistral (VL / Vorlesung), 3x un Séminaire (HS / Hauptseminar), 3x une Exercice (Ü / Übung)
  • « Hausarbeit (M1) » (Mémoire de M1)
    • contrairement à la situation en France, en Allemagne la première année de master n’est pas sanctionnée par la rédaction d’un mémoire. En revanche, l’obtention de la licence est conditionnée par la rédaction d’un mémoire de recherche (Bachelorarbeit). Dans le cadre du cursus intégré en histoire, pour lisser les différences entre les deux pays, les étudiants doivent fournir un état de la recherche sur le sujet qui va faire l’objet du M2
    • À noter : cela peut être différent selon les disciplines: alors qu’en « Komparatistik / Lettres Modernes » et « Germanistik / Etudes germaniques » aucun mémoire de M1 n’est demandé, en « Französische Literaturwissenschaft und Kulturkontakte / Lettres modernes » les étudiants doivent écrire un vrai mémoire scientifique
  • Stage (Praktikum) de 4 semaines dans un pays francophone (pour les Allemands) ou dans un pays germanophone (pour les Français)
    • Il est conseillé d’effectuer le stage pendant les vacances entre les deux premiers semestres (qui ont généralement lieu entre mi-février et mi-avril) car les vacances semestrielles d’après sont raccourcies
    • il y a également la possibilité de bénéficier d’une bourse de l’UFA / DFH 
    • en France il faut faire établir une « convention de stage » : contrat entre le stagiaire, l’entreprise et l’université dans laquelle on est inscrite ; pour cela il faut utiliser le modèle de l’Université de Mayence, pour plus d’informations voir ici
La deuxième année à Dijon
  • Module franco-allemand : Interculturalité (2x CM) [cours en anglais]
    • Introduction à la communication interculturelle
    • Intercultural Communication Theory
  • Cours d’histoire du Master 2 Histoire (Recherche)
    • suivant un emploi de temps fixe du M2 Histoire, mais qui change d’une semaine à l’autre
    • les étudiants choisissent ici des « séminaires disciplinaires » selon leur spécialité, c’est-à dire soit histoire ancienne et médiévale, soit histoire moderne et contemporaine
  • Cours de spécialité
    • les étudiants du cursus intégré doivent choisir un cours parmi les différents enseignements de spécialité : communication interculturelle, didactique, édition, patrimoine et archives, langue vivante étrangère (anglais, espagnol, italien)
      • pour ma part, j’avais choisi « Patrimoine et Archives » : il s’agissait pour le premier semestre d’un cours du M2 Archives, pour le deuxième semestre d’un cours du M1 Histoire
  • Mémoire de Master (« Mémoire et encadrement de la recherche »)
Les différences franco-allemandes

Avant de finir ce billet je souhaite partager avec vous les différences entre les systèmes universitaires en Allemagne et en France en prenant comme exemple le cursus intégré Dijon-Mayence, pour mettre en lumière les défis auxquels les étudiants sont confrontés durant leur master.

Calendrier universitaire

à Mayence : semestre d’hiver (Wintersemester) généralement de mi-octobre à mi-février (+ devoirs à rendre jusqu’en mi-mars); semestre d’été (Sommersemester), généralement de mi-avril à mi-juillet (+ devoirs à rendre jusqu’en mi-août)

à Dijon : semestre d’hiver de début / mi-septembre à mi-janvier ;  semestre d’été de mi-janvier jusqu’à fin avril / début mai, pas de vacances semestrielles entre les deux

Inscription pour les cours et évaluations

à Mayence : il faut s’inscrire sur le portail de l’université « Jogustine » non seulement pour chaque cours, mais également pour chaque examen / évaluation à rendre. Pour cela, il faut faire attention aux périodes d’inscription pour les cours / Lehrveranstaltungsanmeldephasen et pour les examens / Prüfungsanmeldephase(n) qui sont publiés bien en avance pour chaque semestre

à Dijon : il n’y a pas d’inscription, ni pour les cours, ni pour les examens

Emploi du temps

à Mayence : le choix des cours est souvent libre, les professeurs proposent des cours et on s’inscrit sur le portail « Jogustine » pour le cours qu’on souhaite suivre en avance au début de chaque semestre, voir le « Vorlesungsverzeichnis » (répertoire des cours). La Fig. 2 vous montre comme exemple le choix de cours pour un « Hauptseminar » (séminaire) en histoire moderne et contemporaine pour le semestre d’été 2020 qui est accessible par le portail (le programme change chaque semestre)

Fig. 2 : Répertoire des cours sur le portail Jogustine, ici l’exemple pour le „Hauptseminar“ en Histoire moderne et contemporaine, semestre d’été 2020

à Dijon : l’emploi du temps est donné en début de semestre et est fixe (en Lettres modernes les étudiants avaient plusieurs choix ; et dans certains cas même la possibilité de participer aux cours du M1)

Format des cours

à Mayence :

  • « Vorlesung » : équivalent d’un CM, la plupart des professeurs mettent des présentations PowerPoint en accès libre sur le Reader, la plateforme en ligne de l’Université, généralement avant le cours, présence non obligatoire
  • « (Haupt-)Seminar » : similaire à un TD, mais souvent le professeur fait les premières séances (introduction du sujet, distribution des sujets pour les séances à venir, etc.) ; après, c’est aux étudiants de proposer une séance (suivant le nombre d’étudiants qui s’inscrivent pour le cours, cela se fait seul ou en groupe) ; la forme du séminaire peut changer en ce qu’on appelle en allemand un « Blockseminar », voulant dire que le cours a lieu en deux ou trois jours de suite durant toute la journée (ou presque), vers la fin du semestre et on suit au début seulement un ou deux cours qui servent à l’introduction et à la distribution des sujets ; présence obligatoire
  • « Übung » : n’existe pas en France sous ce nom, une « Übung » ou Exercice est un cours qui permet d’approfondir des connaissances
    • Pour ma part, j’ai eu pendant le Master deux Exercices « Statistique pour historiens » et « Paléographie allemande, XVIIe et XVIIIe siècles », mais aussi une « Übung » sous forme d’école d’été qui a rassemblé des étudiants de l’Université de Kiel, de la Syddansk Universitet d’Odense au Danemark et des boursiers de la Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS) non loin de Flensbourg au nord de l’Allemagne ; présence obligatoire

à Dijon :

  • Cours Magistral (CM), cours non mis à disposition sur une plateforme en ligne, généralement pas de PowerPoint, présence non obligatoire
  • Travaux dirigés (TD), présentation d’un commentaire de texte (cela se fait surtout en licence et moins au master), d’une fiche de lecture ou d’un exposé ; présence obligatoire

☆ à Dijon nous avons surtout eu des présentations des historiens et des livres, de l’histoire des idées, mais moins de cours qui servent à approfondir des connaissances sur un sujet précis comme c’est le cas à Mayence

Format des évaluations (pour le Master de Recherche)

à Mayence : il faut écrire un mini-mémoire de 12 à 15 pages pour chaque « Hauptseminar » qu’on appelle « Hausarbeit » sur un sujet de recherche en lien avec le sujet du séminaire. Dans mon cas, j’ai par exemple rendu pour un séminaire « Recht und Gerichtsbarkeit im Alten Reich » (« Droit et juridiction dans l’Ancien Régime ») un mini-mémoire sur un ordre vestimentaire danois de la fin du XVIIe siècle. Le choix du sujet est alors très libre, mais il faut le faire en accord avec son professeur.

à Dijon : compte rendu de séance, fiche de lecture, exposé : le choix était souvent libre, mais il peut arriver qu’on demande aux étudiants de présenter un ouvrage allemand par exemple

Système de notes

à Mayence : les notes vont de 1 à 6, respectivement 1 (sehr gut – très bien), 2 (gut – bien), 3 (befriedigend – assez bien), 4 (ausreichend – passable), 5 (mangelhaft – médiocre) et 6 (ungenügend – insuffisant). Les notes sont classées encore entre ces six chiffres, par exemple : 1,0 ; 1,3 ; 1,5 ; 1,7 ; 2,0. Il faut avoir 4 pour valider un cours

à Dijon : les notes vont de 1 à 20, dont 20 est la meilleure note et 1 la plus mauvaise. Il faut avoir 10 pour valider l’année (avoir 10 comme moyenne)

Rattrapages

à Mayence : si une évaluation (« Hausarbeit » pour le master) n’est pas validée, il faut la rattraper au cours du semestre suivant (attention : si cela concerne le deuxième semestre de la première année du master, on ne peut pas partir à Dijon pour la deuxième année, car on n’a pas validé tous ces cours). Chaque évaluation est comptée de manière individuelle, il n’y a pas de moyenne pour tous les cours de l’année, chaque cours de chaque semestre doit être validé

à Dijon : les notes sont comptées toutes ensemble et si dans la moyenne de l’année on n’a pas 10 / 20, le semestre n’est pas validé et il faut passer des rattrapages au mois de juin (cela concerne ici surtout les étudiants de la licence car en master nous n’avons plus eu des examens)

Distribution des diplômes

à Mayence : en histoire, les étudiants reçoivent le diplôme généralement entre deux semaines à un mois après avoir fini le master et après avoir reçu toutes les notes. Pour cela, il faut faire une demande (« Antrag ») auprès de la scolarité (« Prüfungsamt ») en histoire

à Dijon : on reçoit d’abord une « attestation de réussite », le vrai diplôme n’est distribué aux étudiants du cursus intégré que quelques mois plus tard, il n’y a pas de demande à faire

.

Nous voici à la fin de ma présentation et mon premier billet de blog, j’espère qu’il vous a permis de mieux connaître les cursus intégrés. Si vous avez des questions n’hésitez pas à m’en poser en commentaires ici ou sur mon compte Twitter (@unilot14)

Pour toute information sur l’inscription et candidature je renvoie aux sites du cursus et des programmes proposés :

Les différents programmes (en allemand) :

Dans un prochain billet de blog je vous parlerai des enjeux liés à la rédaction d’un mémoire de master dans le cadre franco-allemand, cela à travers l’exemple de mon sujet de mémoire « La diffusion d’une ville ‘modèle’ ? Représentations de la ville de Versailles dans la littérature de voyage allemande des XVIIe et XVIIIe siècles ».


Das könnte dich auch interessieren …

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.

Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search